•  
  •  

L'Artiste aujourd'hui


Je suis allé visiter l'exposition préparée par Bernard Henri Levy à la Fondation Maeght à Saint-Paul de Vence. Bien que le curateur de la Fondation et BHL s'en défendent, ils se sont mis dans la mouvance actuelle qui nie l'Artiste dans son sens romantique de personne sensible donnant une nouvelle dimension à la perception du monde: l'Artiste dans cette exposition devient un prétexte, une illustration des idées philosophiques proposées par BHL. Ainsi l'Artiste meurt au bénéfice de ceux qui en parlent.

Il en va de même ailleurs dans le monde: au MOMA (Museum of Modern Art à New-York) par exemple où le curateur décide que l'Art numérique est représenté par des jeux informatiques du style Pacman et autres. De nombreux développements informatiques sont maintenant sélectionnés par ces curateurs de musées et présentés sans que les créateurs de ces développements aient eu l'intention de créer une œuvre artistique, bien au contraire du fait que ces programmeurs avaient une approche technique et fonctionnelle. Nous sommes dans une nouvelle dimension du "ready made" proposé par Marcel Duchamp dans laquelle l'artiste disparait au profit de celui ou celle qui possède le pouvoir et les moyens d'exposer et défendre "l'objet" en tant qu'œuvre d'Art.

L'Artiste est mort... vive l'Art

La Favela de Vallauris: voir dans "Nouvelles";

lorsque EDF participe involontairement à une approche poétique de ses instllations électriques dans la vieille ville de Vallauris. Une honte pour certains, une opportunité esthétique pour d'autres.







EXPOSITION: Atelier Lembo


Exposition: Atelier Lembo, 11 bis boulevard des deux Vallons,        06220 Vallauris "Et si le blanc était une couleur?" Vernissage le 25 février 2011 à 18h30. Collective: Cofi pose une caméra dans le lieu d'exposition (ci-dessus): il délimite un espace afin que le regard soit dirigé vers la caméra: le spectateur devient le sujet de l'exposition (ci-dessous)

Exposition "Et si le blanc était une couleur?" Atelier Renaud Lembo, Vallauris 2011


Exposition à l'Espace Suisse d'Exposition, Marseille: 2010

Le concept présenté à Marseille a été inauguré et présenté pour la première fois en 2001 à Zürich (Espace Easynet).

Nous avons présenté en mai et en novembre 2010 une exposition à l'Espace Suisse d'Exposition (ESE) du Consulat de Suisse à Marseille. Le concept est le suivant: Cofi propose une exposition permettant la cristallisation des attitudes humaines à travers des photographies sur toile, rehaussées de peinture à l'huile, et des montages vidéo numériques. Pendant une exposition dite « prétexte », Cofi saisit les attitudes des visiteurs de l'exposition par des photographies et des images vidéo. Ces images sont ensuite filtrées, sélectionnées et constituent la matière première d'une nouvelle exposition. Elles révèlent l'attitude de l'homme devant un objet d'art et permet la prise de conscience de cette attitude. Cofi exploite également certains détails de l'image: les mains, les pieds, par exemple.

Ainsi, une exposition devient le prétexte de la suivante dans une boucle créative sans fin, une aventure artistique dont on ne connais pas le destin et dont les spectateurs deviennent acteurs.

La personne visitant l'exposition se trouve devant une sorte de miroir reflétant sa propre expérience. L'artiste devient le catalyseur de cette aventure perceptive et donne au spectateur la possibilité de prendre conscience de sa propre image.

Les images sont traitées de telle manière que les personnes ne peuvent se reconnaître que par leur silhouette et attitude. Ainsi, l'individu voit sa sphère privée préservée tout en prenant une dimension plus générale.

L'utilisation de caméra Internet apporte également une perception supplémentaire en supprimant les limites physiques du lieu d'exposition. La galerie n'est plus bornée par ses murs mais par le nombre de visiteurs tant réels que virtuels.

L'ensemble des images collectées et modifiées sont mises à disposition sur un site Internet afin de constituer une mémoire de l'évènement. Ainsi, les notions de lieu et de temps sont dépassées pour devenir universelles.

Vous pouvez toujours nous joindre par e.mail. Nous serons heureux de recevoir un courriel de votre part à l'adresse suivante :

jean-christian.villat@bluewin.ch

Si vous ne connaissez pas encore notre travail artistique et si c'est par Internet que vous avez entendu parler de nous pour la première fois, nous vous serions reconnaissants de prendre contact avec nous pour nous faire part de vos remarques et de vos questions. Nous nous tenons à votre entière disposition pour l'organisation d'expositions exploitant notre concept et/ou pour la création de toiles sur mesures.

En bref, voici déjà quelques informations: Jean-Christian Villat est né en 1955 en Suisse. Lors d'une exposition à New-York dans les années 1980, il décide de présenter son travail sous le nom de COFI: nom plus facile à retenir que Jean-Christian. La tasse de café devient son logo. Il a exposé son travail au Japon, aux USA, en Suisse, en France, en Allemagne et en Hongrie. Il possède un atelier à Vallauris où il cultive une collaboration avec le céramiste Erik Belasco depuis plus de quinze ans. Récemment, il a organisé une exposition en marge de la Biennale de la céramique de Vallauris afin de protester contre l'exclusion des céramistes suisse de la biennale. Un de ces protestataires: Roger Collet est décédé récemment et COFI prépare un travail en son hommage.


EXPOSITION A L'ESPACE SUISSE D'EXPOSITION DU CONSULAT DE SUISSE A MARSEILLLE

Détournement dans les musées de Russie (Moscou et Saint-Petersbourg)